Cinq bonnes raisons de choisir l’apprentissage :

  1. La voie de l’apprentissage ouvre aux jeunes une filière complète de formation, du CAP (niveau V) aux diplômes des grandes écoles ou d’ingénieurs (niveau I), tout en leur offrant un contrat de travail et des garanties solides d’insertion professionnelle et sociale.
  2. Les formations en apprentissage permettent un accès à une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre reconnu avec des certifications inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).
  3. Bien formé auprès des professionnels qu’il côtoie au quotidien, l’apprenti acquiert un savoir-faire et un savoir-être, une expérience de l’entreprise qui lui donneront peut-être l’envie de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, pour devenir son propre patron.
  4. Ouverture sociale de l’apprentissage : le manque de moyens financiers est l’un des principaux freins à la poursuite d’études, particulièrement dans le supérieur. L’apprentissage, en exonérant l’apprenti des droits de scolarité et en lui permettant de bénéficier d’une rémunération, permet de poursuivre des études dans des conditions financières facilitées.
  5. La carte nationale d’apprenti, délivrée par le centre de formation, permet de faire valoir la spécificité de son statut auprès de tiers et de bénéficier de réductions tarifaires (activités culturelles, transports collectifs, restauration …). Les apprentis des métiers ont ainsi des droits identiques à ceux des étudiants.

Les avantages de l’apprentissage

  • Un apprenti est rémunéré
    La rémunération varie selon la durée du contrat et l’âge de l’apprenti. Elle est calculée en un pourcentage du SMIC et varie de 25 à 78% du salaire minimum (certaines conventions collectives prévoient des pourcentages supérieurs à ces minimums).

      16-17 ans 18-20 ans 21 ans et +
    1ère année 25% 41% 53%
    2ème année 37% 49% 61%
    3ème 53% 65% 78%
  • Un apprenti trouve un emploi plus facilement
    Ce mode de formation préserve du chômage et de l’emploi précaire. En effet, les statistiques démontrent que l’apprenti signe plus rapidement un contrat de travail à temps plein avec une rémunération supérieure qu’un jeune issu d’une formation « classique ».
  • Un apprenti bénéficie :
    – du statut de salarié
    – de la sécurité sociale
    – du maintien des allocations familiales jusqu’à 20 ans si son salaire est inférieur à 56% du SMIC
    – de l’exonération de l’impôt sur le revenu pour la fraction de salaire n’excédant pas le plafond prévu (renseignement auprès du centre des impôts)
    – de 5 semaines de congés payés par an
    – de la carte nationale d’apprenti