Les montants de TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) acquittés par les sociétés dans le cadre de dépenses professionnelles effectuées dans un autre Etat membre de l’Union Européenne peuvent faire l’objet d’un remboursement (8ème directive 79 / 1072/ CEE).

Quelles sociétés peuvent bénéficier du remboursement ?

L’entreprise française souhaitant obtenir le remboursement de la T.V.A doit satisfaire aux conditions suivantes :

  • être assujettie à la TVA en France,
  • ne pas être établie dans le pays où le remboursement est demandé,
  • ne pas réaliser d’opérations taxables dans ce pays, à l’exception des transports relatifs au trafic international des marchandises, de prestations accessoires exonérées se rapportant au transit, et de prestations « immatérielles ».

Quelles dépenses ouvrent droit au remboursement ?

Elles varient en fonction du droit du pays dans lequel la demande de remboursement est déposée.

Les exemples de frais susceptibles de faire l’objet de remboursement sont les suivants : carburants, réparation et pièces, péage, restaurant, hôtel, location de stand, publicité, location de voiture, billets de train, billet d’avion,…

(pour toute précision, nous consulter)

Quelles sont les modalités de remboursement ?

Une demande de remboursement peut être présentée auprès de l’organisme compétent dans le pays concerné (nous consulter pour obtenir la liste de ces établissements) :

  • à l’issue d’une période de trois mois consécutifs d’une même année civile ; la période de trois mois ne doit pas obligatoirement coïncider avec un trimestre civil (sauf pour l’Espagne)
  • ou à l’issue d’une année civile ; la demande pouvant porter sur moins de trois mois si elle concerne le ou les deux derniers mois de l’année.

Remarque : La demande doit être présentée au plus tard le 30juin de l’année civile suivant celle au cours de laquelle laTVA étrangère est devenue exigible.

Quels sont les justificatifs à joindre à la demande ?

  • les originaux des factures ou documents d’importation portant mention de la taxe remboursable (les services fiscaux compétents apposent leur visa sur chaque facture ou document et les restituent dans un délai d’un mois à compter de leur réception)
  • une attestation du service des impôts dont relève l’entreprise française certifiant que cette dernière est assujettie à la TVA en France. Cette attestation est valable 1 an.

Remarque : Il convient de noter également que selon la nature de l’opération, les montants de TVA réglés seront remboursés totalement ou partiellement.